25€ offert par tranche de 499€ d'achat !

-10% : kit de grillage PRO et -5% : brise-vues

En matière de sécurité, le portail joue un rôle essentiel. Cependant pour être fonctionnel, l’ensemble de sa structure doit être supportée par des piliers. Il faut en effet, un scellement robuste et durable pour une bonne fixation de l’équipement. Certaines étapes doivent être rigoureusement suivies pour assurer la fiabilité du scellement.

Différents types de piliers de portail

Comme la plupart des éléments de constructions, plusieurs matériaux peuvent être utilisés pour la conception des piliers. Il s’agit entre autres du béton, de l’aluminium, du bois, de la pierre reconstituée, etc. Pour un design harmonieux, vous pouvez donc facilement les accorder avec votre portail. Il faut rappeler que les piliers permettent notamment de fixer le portail dans le sol. Quel que soit le type de piliers pour lequel vous optez, il convient d’avoir connaissance des techniques de scellement pour un résultat sur et durable. Que votre portail soit motorisé ou non, il doit reposer sur de solides fondations. Par ailleurs pour une construction dans les règles de l’art, vous devez vous renseigner sur les différentes normes et règles régissant l’installation d’un portail. Vous pouvez consulter le Code civil ou le plan local d’urbanisme de votre localité.

Choix d’un emplacement idéal pour le pilier de portail

Avant toute manœuvre, il est important que l’emplacement du pilier de portail soit marqué de part et d’autre des battants. L’espace nécessaire pour les gongs et la finition doit aussi être prévu au niveau du pilier. Assurez-vous de prévoir un certain jeu entre les battants de votre portail. Cela est primordial lorsque votre portail est en bois. La dilatation de ce matériau, généralement due aux changements de température, provoque un mouvement des vantaux. Par ailleurs, les dimensions des piliers doivent être choisies en fonction de la taille de votre portail et de son matériau de fabrication. Pour un équipement léger en PVC par exemple, des piliers de 20×20 cm sont préconisés.

Fondations du pilier de portail

Pour la réalisation de la semelle de fondation, la profondeur des poteaux de portail est généralement prise égale à 60 cm. Cela protège également la structure du gel. L’étape suivante consiste à placer de façon horizontale des chaînages dans les tranchées. Ensuite, les fondations de chaque pilier doivent 4 fers torsadés en carré sur leur longueur. Lorsqu’une motorisation est envisagée, il est recommandé de mettre des gaines.

Opérations de montage et de remplissage du pilier de portail

Le montage des piliers se déroule généralement en plusieurs étapes. Celles-ci peuvent néanmoins varier en fonction du type de portail que vous choisissez. En premier lieu, il faut procéder au remplissage des fondations et de la tranchée avec du béton. Après cela, une base de mortier doit être réalisée à l’emplacement marqué pour vos piliers. L’étape suivante consiste à empiler les éléments de pilier sur l’ossature de fer. Ensuite, il faut réaliser l’enduit sur les éléments du mortier puis procéder au garnissage des éléments de piliers de béton.

Avant de poursuivre le remplissage, il faudra laisser chaque couche séchée. Il en est de même pour la structure qui doit sécher avant le positionnement du chapeau des piliers de portail. Après toutes ces étapes, les finitions peuvent démarrer. Il s’agira simplement de passer un parement ou un enduit sur la structure. Vous avez également la possibilité de poser un interphone ou de placer des gonds. Ces différents travaux peuvent sembler relativement simples. Si vous avez l’aptitude de les réaliser, vous pouvez le faire vous-mêmes, mais en respectant chaque étape et en étant bien attentif. À défaut, le mieux serait de faire appel à un professionnel qui sera en mesure de vous proposer une prestation de qualité.