25€ offert par tranche de 499€ d'achat !

-10% : kit de grillage PRO et -5% : brise-vues

Dans la catégorie des portails coulissants, on a deux systèmes d’ouvertures différents. Il s’agit de l’autoportant et du rail au sol. De ces deux systèmes d’ouvertures, le rail au sol est celui qui est plus connu du public. Toutefois, il faut savoir que l’autoportant a de nombreux avantages, en ce qui concerne le volet entretien. Pour ce qui est des différences de ces deux systèmes, elles reposent sur le système de guidage et la maçonnerie. Voyons en détail de quoi il est question.

Le système de guidage

La première différence à relever entre le portail coulissant autoportant et celui sur rail est justement le système que l’on utilise pour guider chacun de ces portails. Le portail coulissant sur rail est supporté par des roues qui se déplacent sur le rail scellé au sol. Toutefois, avec ce système d’ouverture, le portail est plus exposé au vent qui peut alors causer des déraillements. Par ailleurs, avec un portail coulissant au sol, vous devez vous rassurer en permanence que des éléments tels que des amas de feuilles mortes ou des cailloux ne viennent obstruer sa fermeture.

Ceci sous-entend alors qu’un portail coulissant sur rail nécessite d’être entretenu de façon régulière. Avec ce système d’ouverture sur rail, le portail coulissant ne risque pas une déformation, car on ne fait pas beaucoup appel à lui pendant les manœuvres. D’ailleurs, lorsqu’on exerce une force sur le tablier, il y a une compensation du fait de la réaction des galets. Ceci permet aussi que le portail soit entièrement soutenu.

Pour ce qui est du portail coulissant autoportant, sa pose se fait sur un système établi au sol. Ce portail se déplace grâce à un cadre creux, à l’intérieur duquel les galets roulent. Il faut dire que contrairement au système d’ouverture sur rail, celui-ci est plus résistant aux effets du vent et par ailleurs, il ne permet pas aux éléments du sol de venir gêner l’ouverture et la fermeture du portail.

Vous devez cependant savoir que le portail coulissant autoportant est plus exigeant en termes de mécanique. Il est constamment sollicité lors des manœuvres, raison pour laquelle sa rigidité doit être supérieure à celle d’un portail classique. Avec ce portail, il y a un contrepoids qui vient de la partie dépassant du pilier. Elle assure ainsi le soutien du portail pour que ce dernier ne fléchisse pas.

La maçonnerie

Pour ce qui est de la différence au niveau de la maçonnerie, il faut dire que le portail coulissant sur rail requiert une longrine béton suffisamment importante. Il est important de noter à ce niveau que la longueur de cette longrine béton doit être à peu près deux fois la largeur du passage que vous comptez avoir. Par contre, pour un portail autoportant, vous n’avez besoin que de deux plots bétons grâce auxquels vous allez fixer le système de galet ainsi que les piliers.

L’effet du seuil

Il s’agit aussi ici, d’une différence entre ces deux systèmes d’ouvertures qu’il est important que nous relevions. L’effet du seuil est lié de façon directe à l’absence ou à la présence de la longrine béton, et il se fait ressentir beaucoup plus au niveau des pentes.

S’il existe une pente à l’endroit où vous allez installer votre portail, vous devez alors savoir que la longrine béton va créer un seuil qui pourrait causer des dommages au niveau du bas de caisse de votre voiture. Avec un portail autoportant, s’il y a une pente, ce portail va vous permettre de vous libérer du seuil causé par la longrine béton. Ainsi, en ayant seulement deux plots en béton, vous vous assurez d’avoir une pente constante sur toute la largeur de passage.