Vous avez un bout de jardin, une grande propriété ou même une petite terrasse et vous aimeriez rendre cet espace plus vivant ? Installer des plantes est souvent la solution idéale. Oui, mais voilà : vous n’avez pas envie de perdre de précieux mètres carrés avec des pots pour vos fleurs. La solution ? Installer un mur végétal pour profiter de la hauteur. Et si vous ne souhaitez pas perdre du temps pour l’entretien, mais que ce mur reste beau en toute saison, privilégiez le brise-vue comme un mur végétal… artificiel !

Le mur végétal extérieur, ce qu’il faut savoir

Façade végétalisée, mur végétal, jardin vertical… de quoi parle-t-on ?

Sous ces différents noms se cache le même concept : un mur habillé de plantes. On l’installe souvent pour cacher un mur disgracieux, habiller une palissade, délimiter des espaces, décorer un brise-vue… Un mur végétal, c’est aussi l’occasion d’ajouter une touche de verdure et de jouer sur la déco.
Et pour la déco, le choix est vaste et les idées originales ne sont pas en reste : vous pouvez récupérer de vieilles palettes pour les transformer en potager vertical sur une petite surface, surprendre des pots pour y nicher différentes plantes, chiner de beaux cadres en brocante et les détourner en tableau végétal… et pour ceux qui n’ont pas la main verte, pas de panique : vous pouvez réaliser votre mur végétal avec des plantes artificielles !

Mur végétal : extérieur ou intérieur ?

Les deux sont possibles ! Sachez qu’un mur végétal peut aussi bien s’installer au sein de votre maison qu’à l’extérieur, dans votre jardin, sur votre terrasse… La taille et le choix des plantes ou du matériau différeront selon l’emplacement, mais libre à vous d’installer ce mur où vous le souhaitez. Et selon la taille, il vous sera même possible de le déménager selon vos besoins, tantôt à l’extérieur, tantôt à l’intérieur !

Quelques règles à connaitre

Côté réglementation, il n’y a pas d’interdit concernant le mur végétal en tant que tel. Le plus simple est de vous tourner vers le service urbanisme de la mairie de votre commune en cas de mur de taille importante, ou tout simplement le syndic de votre copropriété qui aura bien souvent toutes les réponses à vos questions.
Comme dans de nombreux cas, ce qu’il faut garder en tête, c’est l’attention à porter à ne pas déranger le voisinage en leur cachant le soleil, en abîmant un mur dont ils sont propriétaires, etc.

Le boom du mur végétal

Jusqu’au début des années 2000, pour végétaliser un mur, on utilisait quasi exclusivement des plantes grimpantes. Du lierre, de la glycine… Le choix de la plante grimpante pouvait varier selon l’exposition et les goûts de chacun, mais la manière de végétaliser son mur ou sa façade était souvent la même. C’est à cette période que le chercheur au CNRS Patrick Blanc propose une solution alternative : le mur végétal. Il installe alors directement les plantes à la verticale ! C’est d’ailleurs à lui que l’on doit l’installation sur le Musée du Quai Branly, à Paris, mise en place en 2004.
Pour faire simple, un mur végétal est composé de matière (terre ou autre matériau servant à l’hydroponie) sur laquelle la plante va prendre racine, créant ainsi un tableau naturel. Tout simplement !

Façade végétale : plantes en terre, en hydroponie ou plantes artificielles

Vous voilà convaincu, prêt à installer de la verdure sur un de vos murs ? Il ne vous reste plus qu’à choisir la méthode qui vous convient le mieux.

La plante grimpante pour couvrir votre mur

L'une des techniques pour recouvrir votre façade de verdure est d’y faire grimper une plante. Selon l’exposition, vous pourrez y installer du lierre, une glycine, de la vigne… Vous plantez alors votre plante en pleine terre au pied du mur, ou dans un bac adapté.
Attention aux racines qui pourraient poser quelques problèmes aux fondations de votre mur.
Autre point d’attention : comme toute plante vivante, il vous faudra prendre soin de l’arroser à la bonne fréquence, la protéger du gel, des nuisibles, etc. Et surtout : il faudra s’armer de patience avant que votre plante ne recouvre tout votre mur ou votre palissade!

La façade végétale avec du terreau

Pour un joli mur végétal, créez un cadre pour votre tableau naturel : un fond de feutre horticole pour maintenir le terreau, de la terre ou du terreau adapté aux plantes que vous souhaitez planter, du grillage pour maintenir la terre à la verticale, vos jolies plantes et le tour est joué ! L’idéal étant bien sûr de faire appel à un professionnel pour vous assurer d’une pose qui dure dans le temps.
Dans l’idée, les plantes (souvent des plantes vivaces pour résister aux changements de saisons) sont nourries par un système d’arrosage automatique et puisent leurs nutriments dans la terre que vous avez installée sur votre mur.
Attention, la terre a tendance à se tasser avec le temps, ce qui peut poser problème pour les plantes les plus en hauteur tout comme pour la vision d’ensemble de votre mur.

Un mur végétal en hydroponie

La technique utilisée par Patrick Blanc se base sur l’hydroponie. Le concept est simple, cela fonctionne comme pour des plantes en terre, mais en bien plus léger. Les plantes prennent racine dans de la fibre de coco ou de la sphaigne qui trempe dans de l’eau agrémentée des nutriments nécessaires pour vos plantes et vos fleurs.
Plus léger que son homologue en terre, le mur végétal en hydroponie permet donc d’être créé sur de plus grandes surfaces. Une fois l’installation terminée, il suffit de s’assurer qu’un système d’irrigation adapté est mis en place, relié à un réservoir d’eau et de nutriments.

Un mur végétal artificiel

Pour éviter toute contrainte liée à un système d’arrosage et pour garder des fleurs belles tout au long de l’année sans effort, le plus simple est d’installer un mur végétalisé artificiel.
Les matériaux ont évolué et il est aujourd’hui possible de trouver de très jolis panneaux de plantes artificielles pour un budget raisonnable. Vous avez également le choix dans les plantes et les fleurs proposées, vous pouvez vous amuser à mixer les différentes variétés sans vous soucier de l’exposition ou de la température idéale pour celles-ci.

Mur végétal artificiel : l’option idéale pour aménager votre extérieur

Vous l’aurez compris, une haie artificielle est un brise-vue présentant deux avantages majeurs sur ses équivalents naturels : la durée dans le temps et la facilité d’entretien.

La facilité d’entretien

Une fois votre mur végétalisé installé, plus besoin de vous en soucier. Pas de taille régulière, pas de produits spécifiques pour lutter contre les nuisibles, ni de facture d’eau élevée pour maintenir un grand mur en place. Et sur une petite surface, le mur végétal artificiel nécessite un entretien quasi inexistant.
Farniente au bord de la piscine, lecture sur un transat, barbecue avec des amis… vous avez, à n’en pas douter, mille et une manières bien plus agréables d’occuper votre temps plutôt que d’entretenir votre mur végétalisé !

La durée dans le temps :

Votre mur végétal artificiel gardera le même aspect tout au long de l’année, même lorsque les fleurs naturelles fanent en hiver. Et puisqu’il ne craint pas les attaques d’insectes et autres nuisibles, aucun risque de devoir tout recommencer dans quelques années.

Télécharger la check-list

Pour ajouter une touche de verdure sur votre balcon ou votre terrasse, pour délimiter des espaces dans votre jardin ou encore cacher un mur disgracieux, réalisez un mur végétal sur votre façade !