Barbecue dans le jardin, sieste au soleil, lecture sur la terrasse… les beaux jours amènent avec eux les plaisirs de l’été et vous pouvez enfin profiter de votre extérieur ! Et pour rester seul, en famille ou avec vos invités sans que le chien du voisin ne vienne vous chiper des saucisses ou simplement pour protéger votre intimité, il suffit d’installer une palissade. On vous dit tout sur ce véritable « couteau suisse » du jardin et ses multiples usages.

Qu’est-ce qu’une palissade ?

Le Larousse la définit comme étant une « clôture faite de pieux ou de planches plus ou moins jointifs ». C’est-à-dire ?

À l’origine

Avant de devenir la jolie barrière charmante et pittoresque que l’on connaît, la palissade était l’ensemble de pieux qui formaient une fortification afin d’empêcher les ennemis de passer. Un système purement défensif fait à partir de matériaux faciles d’accès (le bois) quel que soit l’endroit où la palissade était montée.

Le village gaulois d’Astérix et Obélix, par exemple, est entouré d’une palissade tout comme les camps romains.

Aujourd’hui

Si on suit la définition donnée par le dictionnaire, c’est une manière de délimiter et de fermer un terrain grâce à une clôture en bois.

Rassurez-vous, si vous n’êtes pas un professionnel du milieu, il est plus que courant de mélanger les termes et d’utiliser celui de palissade pour désigner toute clôture, panneau occultant ou brise-vue qui entoure votre jardin ou protège votre terrasse. Bois ou autre.

Sur le principe, on note tout de même une différence avec le claustra qui, lui, sert uniquement à délimiter des espaces au sein même de votre jardin et non à le clôturer.

À noter : une palissade peut être pleine, sans espace entre les lattes de bois, ajourée afin de laisser passer la lumière ou agrémentée des décors.

Pourquoi installer une palissade ?

Si l’utilité première d’une palissade est de clôturer votre espace extérieur, elle a d’autres atouts. Brise-vue, pare-soleil, coupe-vent, décoration… Voici 5 bonnes raisons d’installer une palissade autour de son jardin.

1. Délimiter son espace.

Sa raison principale reste de défendre votre territoire. Et bien que les temps aient changé et que l’on n’érige plus de protections dignes de forteresses, le principe de clôturer son espace extérieur est toujours là. En installant une palissade, vous séparez proprement votre jardin ou terrasse de celui ou celle des voisins et les passants ne marchent pas sur votre pelouse ou sur vos plates-bandes si bien entretenues en pensant être dans un espace public. Il ne s’agit pas d’un mur infranchissable – le chat du quartier trouvera toujours un moyen d’entrer – mais plutôt d’une limite de principe pour indiquer l’interdiction de passer.

2. Faire office de brise-vue.

Installer une palissade assez haute permet également de préserver votre intimité. Sans nécessairement en monter une de 4 mètres de haut (attention aux réglementations locales !), une palissade à hauteur d’Homme permet de profiter de votre jardin en toute quiétude. Les curieux ne pourront plus jeter un coup d’œil discret chez vous, et vous pourrez savourer une sieste au soleil sans être dérangé. 

3. Protéger du soleil.

Une palissade ajourée ou non permet d’apporter un peu d’ombre dans votre jardin. En plein mois d’août, c’est un avantage bien agréable pour vous… et pour vos plantes !

4. Limiter le vent.

À l’instar d’un brise-vue, une palissade en bois vous abrite du vent. Cela dépendra bien-sûr de la hauteur choisie ainsi que de l’espacement entre les lattes. En toute logique, une palissade pleine coupera mieux du vent qu’une ajourée. Dans tous les cas, cela limitera les petites brises qui peuvent parfois un peu trop rafraîchir le soir et limitera les changements de direction de la fumée du barbecue. À noter : plus les lames sont épaisses, meilleure sera la protection contre le vent.

5. Ajouter une touche déco.

Choisir une palissade en bois, c’est opter pour le côté naturel de ce matériau. Rustique et champêtre ou moderne et design, à vous de voir ! Les possibilités de décoration pour participer à l’esthétique de votre jardin sont infinies. Et comme le bois se peint facilement, libre à vous de changer régulièrement, de choisir une couleur discrète ou, au contraire, pleine de peps ! C’est le support idéal pour des plantes grimpantes, des guirlandes, des nichoirs à oiseaux, des pots de fleur suspendus… et, pourquoi pas, des miroirs, mosaïques ou autre œuvre d’art de votre choix ? Faites de votre jardin un espace de bien-être qui vous ressemble et dans lequel vous vous sentez bien.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter ! Nous nous ferons un plaisir de vous conseiller pour trouver ensemble la clôture en bois qui vous correspond.

Télécharger la check-list

Comment choisir sa clôture jardin ?

Saviez-vous qu’il existe différents types de palissades en bois ?

Du bois, oui, mais lequel ?

L’essence du bois choisi permet des nuances de couleurs tout en restant naturel. Mais rien ne vous empêche de faire une petite entorse à la palissade pure et dure en choisissant un autre matériau, parfois plus adapté à votre jardin.

  • Le bois.
    C’est évidemment le choix le plus répandu, mais aussi un prix relativement peu élevé pour un rendu esthétique. Il nécessite toutefois un entretien régulier avec de la peinture ou, pour garder le rendu naturel, de la lasure. Un bois non traité tiendra moins longtemps et changera rapidement de couleur en virant vers le gris terne.
  • Le bois composite.
    Autrement appelé résine, ce type de bois est en fait un mélange de fibres naturelles mélangées à de la résine plastique. C’est une excellente alternative au bois naturel, en contournant les problèmes écologiques liés à l’importation massive de bois exotiques. Ce matériau a le même aspect que le bois tout en étant bien plus résistant aux intempéries et aux champignons et nécessite moins d’entretien. Tous ces avantages ont un coût : le bois composite est plus cher que le bois classique et il ne convient pas aux peintres dans l’âme puisque, contrairement au bois classique, le bois composite ne peut être peint. Alors choisissez bien la couleur, car elle restera telle quelle.
  • Le PVC.
    Vous pouvez choisir des lames de PVC imitation bois ou partir sur des choix de couleurs plus osés. Le PVC a l’avantage d’être très facile à poser et nécessite que très peu d’entretien tout en étant à un prix plus abordable que le bois composite. Il faut tout de même savoir qu’il est moins résistant que les deux matériaux précédents et s'abîme donc plus rapidement.
  • Aluminium.
    On s’éloigne du bois et des palissades classiques, mais l’aluminium permet d’installer des clôtures au design moderne qui dure dans le temps sans craindre les intempéries ni les champignons ou la corrosion. Un matériau ultra résistant est forcément plus cher que ses petits camarades.

Une alternative possible : choisissez un grillage rigide sur lequel glisser des lames en bois pour un rendu net et un bon degré d’occultation et de protection contre le vent et le soleil ! Un mix moderne et passe-partout.

Quelle forme pour ma palissade ?

Après le choix du bois – ou équivalent – reste à définir la disposition des planches !

  • Classique : les lames sont posées à la verticale, ou parfois à l’horizontale, pour un rendu net et régulier.
  • Persienne : en inclinant les lattes du degré d’angle de votre choix pour attirer le regard au loin, et éventuellement laisser passer un peu de soleil entre les lattes en les espaçant.
  • Croisillons : les tiges de bois forment des losanges par lesquels la lumière passe. Côté intimité, ce n’est pas l’idéal, mais cela permet de faire pousser des plantes grimpantes comme du lierre ou une vigne qui permettront de vous protéger du vis-à-vis avec un mur végétal.
  • Tressé : des tiges de bois souple sont tressées – d’où le nom ! – d’un poteau à l’autre. Le rendu est naturel, laisse légèrement passer la lumière tout en préservant votre intimité.

Astuce : alternez les panneaux et installez des croisillons le long de votre palissade classique, ou encore des haies artificielles pour varier la vue, sans nécessiter trop d’entretien. 

Deux manières d’installer votre palissade

Au moment d’installer votre clôture en bois, deux options s’offrent à vous :

  1. 1
    Panneaux sur cadre : la solution la plus rapide et simple à faire vous-même. Les lames de bois sont déjà prêtes et fixées entre les poteaux. L’artisan ou vous-même n’a plus qu’à fixer les panneaux tout-en-un directement.
  2. 2
    Panneaux à composer : plus de choix et de possibilités. Si vous cherchez une clôture en bois un peu plus personnalisée, les panneaux à composer vous permettent de choisir la hauteur des poteaux, mais aussi les lattes de bois entre eux. Hauteur, type de bois, épaisseur, espace entre les planches… adaptez votre clôture à votre jardin.

Les règles à connaitre

Vous avez tout à fait le droit de souhaiter clôturer et délimiter votre terrain. Si vous êtes en maison individuelle, vous aurez une assez grande liberté à ce sujet, tant que vous ne dépassez pas certaines hauteurs et respectez les distances légales. De manière générale, choisissez une palissade de 2 mètres de haut minimum pour préserver votre intimité, et ne dépassez pas les 2,6 mètres. L’idéal est de tout de même se renseigner auprès du service urbanisme de votre mairie afin de connaître les spécificités locales.

En copropriété ou si vous êtes en immeuble, le syndic peut imposer une homogénéité dans les brises-vues, palissades et autres éléments extérieurs.

Enfin, dans de rares cas, une déclaration de travaux ou un permis de construire peuvent être nécessaires. Là encore, le plus simple est de vous renseigner auprès du service urbanisme pour connaître les spécificités liées au PLU (plan local d’urbanisme) de votre ville.

Les palissades n’ont plus de secrets pour vous ! Forme, couleur, matériau, mélange de styles… n’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour trouver la clôture en bois qu’il vous faut. Et profitez de votre cocon extérieur en toute sérénité !

Télécharger la check-list